image

Les fantasmes des nains despotes et des prédateurs....!
 
brigadiers de la honte !
 
Écrire à coup de pied, est désormais le mérite des intrus et des importuns qui se donnent le droit d’ingérence dans notre vie nationale privée !
 
Oui, un coup de pied collectif dans la motte des limiers fouineurs et des inquisiteurs nuisibles, des‘’big brother’’ Orwelliens des services secrets et du contrôle, qui jouent aux tuteurs des peuples et leurs mercenaires de fond de culotte, mouchards et délateurs.
 
Nous sommes devenus leur souci, alors qu’une guerre civile leur bourdonne déjà à la porte, il est lamentable qu'ils se réjouissent à monter des complots et des brouilles contre des nations intègres alors que des camps de guerre et d’embrigadement de hordes de terroristes se construisent sur leur sol et à leur insu et à la grande ignorance de leur prétendus investigateurs et leurs services mouchards.
 
Mais qu’est ce qui fait trotter les ennemis du Maroc alliés en pacte mafieux, attelés à broyer du noir et à comploter derrière nos dos et à dénigrer sans cesse tout ce qui est marocain, à tel point qu’ils se sont fait un métier sordide, de repeindre en sombre la vie politique et économique du Royaume ?
 
Quel est leur mobile si ce n'est leur désespoir devant un Maroc qui leur échappe et dont la réussite à tous les plans, dénude la faillite de leurs régimes escrocs et leurs politiques colonialistes, comme elle dénude leur échec et leur course effrénée vers la fin tragique de leurs systèmes corromps ?
 
La réalité marocaine se refuse à être une fiction, ou un objet de spéculations et de manigances. Elle s’impose dans l’histoire et la géographie du continent et persiste à entamer son tournant historique comme économie émergente de ce coté de l’Atlantique, de la méditerranée et du monde arabe.
 
Les services espions sataniques ne ménagent plus aujourd'hui, aucun coup bas contre notre intégrité, notre indépendance et notre liberté d'agir pour la dignité humaine des citoyens marocains et des peuples africains.
 
L'avidité expansionniste des prédateurs les pousse à nous menacer dans l'ombre et à nous mettre la pression pour leur céder notre économie, et à nous faire le chantage pour nous aligner à leurs méthodes douteuses de destruction des économies et des peuples.
 
Ironie du sort, cela nous fait découvrir combien le Maroc est dur à avaler et combien il grandit et se fortifie, autant que cela nous enseigne sur l’enlisement des nains et des escrocs dans les gouffres de leurs abîmes et leur descente aux enfers.
 
Ils sont devenus plus criards.
 
Agacés, enragés, ils débarquent, en horde acharnée pleurnicharde de toutes les niches de leur déchéance où ils se sont cassés les dents toute leur vie ratée pour nous menacer.
 
Les prédateurs et leurs mercenaires n’ont cessé de tenter, à chacun de leur nouveau forfait, d’être de plus en plus bruyants et au fil des ans, ils se sont liguée en pacte mafieux pour nuire à notre sérénité.
 
Ils nous méconnaissent, bien sure et sous estiment trop notre conviction, rien n'est ménagé dans leur délire, nos valeurs sacrées, nos orientations, notre paix et nos choix politiques et économiques, ils espèrent nous effrayer, nous intimider ou nous faire douter.
 
Ce qui dépasse le discernement de l’hydre des faussaires et des mercenaires , c’est que la Fierté des marocains, est justement leur exception marocaine, cette exception qui permet au Maroc de se régénérer sans cesse, avec toujours un élan nouveau et une force inédite et toujours plus grande, indépendamment des saisons de la fièvre des peuples et des gouvernements, bousculés et culbutés dans leur course effrénée au pouvoir, et qui a abouti à l’instabilité, à l’insécurité, à l'anarchie et au plan satanique d’éclatement qu’on leur trame depuis longtemps.
 
Les chiens de guerre ; leur ignoble profession à ces mercenaires des services et agents du renseignement, maquisards et marionnettes de leurs casernes douteuses, qui œuvrent en sous- main pour le compte des cellules qui les envoient en mission pour espérer déstabiliser les nations.
 
Lâches manipulateurs et pirates dissimulés, vous fantasmez nous ébranler par des ramassis de bras cassés, de mercenaires et de serpillières?
 
Sommes-nous à vos yeux fétides, assez vaporeux et de poids léger pour nous secouer ?
 
Tous ceux pour qui vous militez, cette multitude de politiciens novices et manipulateurs , ces dirigeants en toc perchés collés à leur vanité coloniale farde et dévastatrice, bernés par vos cellules des services secrets vénaux, n’arriveraient même pas à la cheville d’une monarchie quelconque naturellement plus éternelle que vos républiques artificielles, bananières et douteuses.
 
Notre nation est solide et nos convictions si fermes et il est hors de question de passer sous silence vos coups bas répétitifs et à longueur d’années, tissés dans l’ombre de vos antichambres. Il est imparable de laisser muettes nos répugnances face aux lacis de caciques, au tropisme anti marocain, que vous êtes.
 
Foutre nos pieds dans vos gueule caricaturistes et vos seigneurs espions, oui !
 
Le Maroc que dénigre votre fibre coloniale de spoliateur et de régimes totalitaires et corrompus, c’est ce Maroc qui avance, qui bouge, qui évolue et qui presse le pas vers l'émergence sans gaz ni pétrole !
 
 
C’est ce Maroc de l'exception au Maghreb et du monde arabe !
 
Le Maroc de la monarchie, de la démocratie et de la transparence !
 
Le Maroc de l'Islam et de l’Oumma modérée !
 
Le Maroc aux multiples remparts contre les excès et les extrémismes !
 
Le Maroc que diffament vos espions faussaires, c’est ce royaume qui séduit l'Afrique et sa nouvelle génération au pouvoir !
 
Le Maroc sage, serein, intelligent, puissant et hospitalier !
 
Le Maroc qui échappe à la main basse des colons et des rentiers !
 
Ce Maroc devenu l’ennemi et l’objet de convoitise, de vos services secrets escrocs et de vos acolytes prédateurs et affairistes!
 
Gangsters militaires qui vous êtes fait un métier toute votre vie loupée, de nuire au royaume, par des marionnettes mercenaires, fantasmant de la taille de vos grades escrocs, de créer de toute pièce un état fantoche dans notre sud millénaire.
 
Caporaux incultes et désertiques, attroupés en gang ignorant l’histoire et le passé, puisque vous n’en avez pas, hormis le fer, le sang, le vol et l’escroquerie. Vous avez raccourci l’avenir de tout un pays, et ne savez même pas gérer un coin de rue, campés sur vos pensions pétrolières, en manchots de la politique, improductifs et destructeurs.
 
Roitelets activés à la déstabilisation des nations, n’ayant jamais réussi à en bâtir une vraie vous mêmes.
 
Potentats qui rêvent de planter une épine dans le soulier d’un pays frère et voisin, mais dont l’histoire s’est occupée pour l’enfoncer dans la nuque des brigadiers de la honte et des renégats de l'union er de la solidarité des peuples.
 
Chaque jour vous rapproche du terme fatal et du chaos, qui sera aussi monumental que votre trahison.
 
Au grand jour, la propagande, la persuasion et la désinformation sont nues et démystifiées, les fonds des vérités nous sont acquis, nous avons la clé des casernes travesties, des couloirs clos, et des manoirs souterrains.
 
Eclatés défoncés sont les passages et les accès aux manigances ésotérique et dérobées des roussins escamotables et délébiles.
 
Les mouchards, les félons délateurs, les faussaires renégats et mercenaires des duvets toxiques, et des réseaux puérils et crédules, sont dépouillés, écorchés, charcutés.
 
Désormais la tâche est rude et les manœuvres rêches aux fennecs acrobates et apocryphes, infects et nauséabonds ; aucune échappée de vos indics et vos aigrefins ne vaut plus un clou.
 
Quand bien même je me réjouis le plus souvent, comme tous les marocains d’ailleurs, des multitudes de clowneries et de médiocrités que se targuent de nous offrir les excités d'outre mer et d'outre voisin, qui se cognent contre les murs espérant nous déranger, emportés dans des sketchs d'humour noir, qui nous stimulent au lieu de nous irriter comme ils l’auraient espéré.
 
Mais Il est temps de taper sur les doigts de ceux qui s’accommodent à nous marcher sur les pieds et cesser de prendre des gants pour leur parler, hormis des gants de boxe pour mieux les cahoter.
 
Et c’est à vous, nids de traîtres que j’adresse mes lettres, et porte mes mots brûlants cogner dans vos têtes et hurler dans vos veines, jusqu’à les crisper, les tordre et y graver tous les maux dont vous songez chaque fois nous faire gouter la saveur.
 
Dictateurs rodés au carnage et à la destruction des peuples et qui menez des vies de rois immatures et bourgeois luxurieux aux dépens des contribuables, appauvris, meurtris et livrés au désespoir et à l'emprisonnement en plein air, dans vos régimes policiers.
 
Je ne vous ferai pas plaisir de vous parler de nous, de notre hospitalité et du pays du soleil et des dunes et des sentiers paisibles et des palais du sud et des plaines fertiles.
 
Je ne vous parlerai pas de nos exploits et nos réussites qui vous font déjà trop souffrir.
 
Ni de nos cités paradisiaques, de la méditerranée jusqu’aux foulards de nos villes sur l’Atlantique, où il fait bon y vivre et prospérer.
 
je ne vous parlerai pas du Grand Maroc Emergent, du Maroc fédérateur de l'union et des forces africaines.
 
non je ne vous parlerai pas de ça, mais uniquement de vous qui êtes le coté sombre et mauvais, horrible et ingrat et extrêmement perfide, colonial et détrousseur des nations et de vos peuples que vous escroquez à longueur de l'histoire, et à qui vous coûtez trop chers à vous entretenir éternellement, pour lui monter des sagas aussi diffamatoires et aussi chimériques, alors que c’est de lendemains meilleurs qu’ils ont besoin et de paix de pain.
 
Mais le Royaume, rien ne l'arrêtera dans sa nouvelle marche vers l’émergence et la puissance, et rien que notre exception séculaire et notre grandiose histoire, est elle-même une émergence en soi, un rayonnement continu dans l'espace et le temps.
 
Nul d’ailleurs n’arrête le cours de l’histoire ni de l’économie des nations, encore moins les manœuvres malhonnêtes, les magouilles et les moyens expansionnistes.
 
Écrire à coup de pied, est désormais votre lot et notre façon de vous adresser la parole ou de vous décrire, une sommation pour vous mettre à nu, vous descendre, vous déchoir, vous pousser dans la chute déjà entamée de vos républiques périmées et en pénible agonie.
 
Et ce ne sera pas fini !
 
Tous les marocains jailliront des entrailles de ces sentences et les feront à leur tour renaître chaque jour réchauffés de rancune, de dédain et de mépris, vous en éclabousser et vous inonder, vous, vos mercenaires et vos prêtes plumes faussaires.
 
Nains despotes qui vous refusez à admettre que les marocains deviendront des millions de bombes humaines si leur drapeau est touché, et qu’ils seront des millions de sabres tranchants, si leur patrie est lésée, et qu’ils se convertiront en millions de soldats, pour défendre leur liberté et prouver leur bravoure, et l'histoire se répétera indéfiniment, et bienvenue au rafraîchissement des mémoires !