Et pour quand la réparation ?

Les marocains et le monde Aujourd’hui, se demandent, comment la France peut elle réparer le grand tort causé aux marocains, quand elle a modifié nos frontière de l’est avec l’Algérie ?

En amputant un large territoire du nord au sud de l'Est du royaume, et en l’annexant au voisin et en favorisant ainsi, l’apparition depuis quarante ans, d’une crise fabriquée de toute pièce et exploitée par certains pays occidentaux dont la France elle-même pour nous tenir en otage et nous obliger avec nos voisins, à entretenir une course aux armements ; comme une vache à lait historique, après leur traitement colonialiste impitoyable.

La fausse crise du Sahara marocain créée par l’Algérie, n’est elle pas en fait l’arbre qui cache la forêt du Sahara oriental dont fait partie Tindouf, comme Béchar, Kenadsa, Beni Ounnif, Ich, Hassi Baïda et Tinjoub, Ainsi que d’autres localités, dont la mine de fer la plus importante, Garat Jbilat, qui hier encore étaient sous l’autorité du Maroc, se trouvent comme par enchantement effacées de sa carte et passés du côté algérien, en connivence avec le colonialisme français qui a les a amputés du territoire marocain et les a indexés à l’Algérie, en répression de l’implication des résistants marocains dans la guerre d’Algérie. Tindouf et Jehifat, l’ont été pour des raisons minières, Béchar pour la construction d’une ligne ferroviaire et Beïda, Tinjoub et Zegdou pour bloquer le passage du FLN et des résistants marocains qui les secouraient, dès que la guerre d’Algérie a éclaté.

L France colonialiste, avait permis aux généraux algériens  de faire de notre territoire du sud, une raison et un secret d’état et d’une pierre deux coups, un spectre qu’ils agitent aux yeux de leur peuple, comme un épouvantail et créer la peur d’un ennemi marocain fictif et prétendu colonisateur.

Et voilà pour quelle raison baroude la ligue démoniaque contre le Royaume.