image

De Quel Maroc Parlent les faussaires ?
Quel royaume dénigre la bande d'arnaqueurs, prédateurs des peuples ?

Que les faussaires et les Négationnistes détracteurs nous disent de quel Maroc nous parlent-ils aujourd’hui ?


Quel Maroc dénigrent les charlatans parmi les Maroc multiples et pluriels dont foisonne le royaume et qui leur donnent le vertige et ne peuvent plus les suivre ?

Nous parlent-ils peut être du Maroc de la révolution douce et progressive, entreprise depuis 17 années et qui tient inlassablement le chemin de l’émergence et des chantiers interminables et gigantesques du progrès continu et des réformes sociales et structurelles ?

Le Maroc des institutions, de l'état de droit, de la monarchie humaine et démocratique de la transparence, de la dignité et de la solidarité.

Ce Maroc rempart contre les terrorismes de tout genre, militant pour l'épanouissement, la dignité des africains et le développement de l'Afrique.

Ce Maroc soucieux de la paix Méditerranéenne, et des peuples de nos continents.

Ou nous parlent-ils de ce Maroc promoteur exceptionnel de l'investissement international, ayant réalisé les progrès les plus notables de l’avis des organisations mondiales officielles et doublement crédibles ?


Ou encore de ce royaume aux pas de géant dans la modernisation et la consolidation de l'Etat de droit ?



Ou nous parlent-ils peut être de cet autre Maroc distingué dans la région comme place financière et boursière continentale, devenu la porte d’entrée vers les marchés émergents africains ?

Ou de ce Maroc qui s’impose comme acteur incontournable par la géostratégie de ses ports, par son réseau ferroviaire futuriste à grande vitesse et ses infrastructures, maillon de développement d’un réseau logistique performant en Afrique ?


Ou encore du Maroc des grands chantiers de l’industrie, de la finance, des nouvelles technologies et des énergies renouvelables pionnières dans le monde ?

Ou peut être de ce Maroc progressant à pas incontestables, dans les domaines de la santé, de la consolidation des droits de l'Homme, de l'équité et de la modernisation des infrastructures, de l’économie durable et qui tient avec succès la voie du développement de l’émergence et de l'ouverture ?

Ou alors nous causent ils de ce royaume figurant en place honorable, des pays à climat d’investissement transparent et ambitieux, selon l’expertise des spécialistes de la Société financière internationale (SFI), de l'Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), de la Banque mondiale ainsi que du programme de partenariat de la Commission européenne pour l'Afrique, les Caraïbes et le Pacifique, Proinvest ?

Ou nous parlent ils de ce Maroc premier pays de la région du sud de la Méditerranée, à statut de libre échange avec l’Amérique et à statut avancé avec l'Union européenne, confirmant et renforçant la décision européenne d'approfondir ses relations commerciales et politiques avec le royaume, en reconnaissance de ses réformes globales ?

Ou feignent ils parler de ce Maroc opérationnel et efficace, dans l’activité des organisations européennes, telles que l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), l'Agence européenne du médicament (EMEA), l'Office européen de police (Europol), la coordination et la mise en œuvre des opérations européennes de gestion de crises et des réseaux transeuropéens sur le plan énergétique et des transports et qui ne cesse de fermer et de condamner, la moindre fissure ou lucarne entrouverte, contre les terrorismes de tout genre, sur le sol marocain ou dans les pays européens cibles des obscurantistes ?

Non...


Les faussaires ne parlent d’aucun de ces Maroc multiples et pluriels et ils n’en parleront jamais !


D’ailleurs ils ne parlent pas, ils se contentent de divaguer, de dénigrer, de diffamer, et de médire !

Ils ont leur Maroc à eux qui ne les quitte jamais dans leur imaginaire colonial et leurs mafieux discours militaro- financiers.

Un Maroc fictif qu’ils brandissent comme un croquemitaine pour remaquiller leurs rides et leurs fissures aux yeux de leurs peuples, à qui ils ont confisqué et le sol et le sous sol et l’histoire toute entière !

Le Maroc allégorique et mystique qu’ils se sont buriné et gravé dans leurs casernes et leur mémoire paralysée, c’est un certain pays archaïque, que leur boulimie expansionniste ne cesse pourtant de convoiter et de scruter, comme un de leurs domaines haï, convoité et prétendu réservé.

Le Maroc que prétend décrier et accuser ces bandes organisées d’arnaqueurs qui se sont improvisés en ennemis conventionnels du royaume, est un Maroc objet de leur appétence, de leur caprice, mais aussi de leur agressivité et de leur dépit, auquel ils consacrent leurs scénarios de révélations fictives et de dénigrements répétitifs et permanents.

Alors que les enfants de l'empire chérifien, royalement, dignement et historiquement, se balancent de leurs sots canulars et leur rabattent leurs outrages sur la figure !
Et à ces mercenaires et ces marionnettes enrégimentés pour décrier le royaume et qui en font une source de paye, ces scribes arrivistes et maladroits émeutiers, que le leitmotiv Maroc, mettra en faillite leurs mafieux délateurs, à trop leur débourser pour léser les nations !

Que se détrompent les pleure-misère, leurs services et leurs journaleux à la solde, et que se désabusent les maîtres chanteurs leur tirant les ficelles à ces pantins des couloirs, des casernes et des médias corrompus, soumis à l’argent sale de la pègre du néocolonialisme, immunisés sont les marocains contre les ardeurs farouches des aliénés et des forcenés de leur acabit !

Ces écrivaillons mercenaires, ces youtubeurs de bas étage et ces pseudo intellos innommables et politiciens en vrac, manipulés par leurs commanditaires prédateurs des peuples et bourreaux des nations, disciples de Foccart et adeptes du colonialisme, prêts à coucher à plat ventre au pied des sanguinaires Daechiens, ne devraient ils pas s’angoisser de l’avenir de leurs concitoyens, plutôt que de s’en tenir à celui des marocains ?

Ou est-ce alors la voracité expansionniste des prédateurs, qui les pousse à nous mettre cette pression verbale pour leur céder notre économie et affaiblir la nation ?
Mais qu’est ce qui fait vibrer ces criards imbus et les agace, si les marocains gèrent leur pays et leur fortune comme ils l’entendent ?


De quoi je me mêle finalement ?

Osent-ils vraiment rêvasser d’ébranler une conviction d’un pays, dont le roi, souverain et monarque, est le stabilisateur, le fédérateur, le piédestal, la base et la voûte ?
Et c’est cela évidemment qui fait l’amertume et creuse le dépit des Bob Denard en carton, qui dans leur cauchemar ne rêvent que de diviser les nations.

Et pourtant...



Le royaume du Maroc est une citadelle de roc, contre les agressions glauques et un rempart géant contre les boulets vieillots et les colis politiciens, inqualifiables actes de guerre comploteurs et nuisibles.

Le royaume chérifien n’est pas non plus une mangeoire à charognes où se bousculent les affamés prédateurs et les habitués du harcèlement, il est certes serein modéré et réservé de part sa civilisation imposante, mais nullement soumis ou maniable par quelques attentistes que ce soient. Encore moins une auge pour un réseau de malfaiteurs et de leurs médias acolytes dépassés par l’histoire et par les évènements.


Jamais verve marocaine ne s’est abaissés à s’improviser critique des politiques de telle oligarchie ou telle junte au pouvoir, ni s’est intéressée à leurs innombrables déboires et leurs interminables scandales.

La fierté des marocains, la noblesse et la hauteur de leurs âmes, ne leur permet pas d’aller fouiner dans le linge de voisins proches ou lointains.
Et ce n’est pas pour autant qu’ils accepteront l’intimidation et le harcèlement.
Avons-nous donc piétiné une des prétendues chasses gardées de leurs régisseurs bancaires pour mériter de si basses vendettas ?


Et ces charabias truffés de témoignages non crédibles sur des faits fictifs et des diatribes brumeuses et abusives, les prennent ils vraiment pour du pesant pour nous mettre la poussée ?

Et ces complots tissés derrière les écrans et dans les réseaux fictifs, financés par l'argent sale, en sponsors de bandits et de hors la loi, croient ils vraiment qu'avec des gosses ignorants, enrôlés, manipulés et gavés de corruption, qu'on peut nous bousculer ?



La légèreté de leurs aventures contre le Maroc géant, prouve leur ignorance, leur médiocrité et leur jeu puéril.

Leurs mystifications farcies de dénigrements farfelus et de contestations fantoches, ne dépassent guère des verbiages de badauds et de bambins oisifs et stupidement loquaces, qui se prennent des allures d’adultes.


Sont-ils vraiment sérieux dans la tête ?

Tout ce complexe éternel de la royauté qu’ils trainent comme un complexe d’Œdipe, feigne leur donner un prétexte de dicter aux Marocains, le genre de sentiments à adopter envers leur pays, avec un arsenal désuet d’accusations fausses, hautaines et illusoires, et des rêves inavoués, d'anarchistes et de mercenaires sanguinaires.

Mais ce ne sont ni les aboyeurs invétérés et leurs marionnettes pleurnicheuses ni les requins de l’ombre qui les paient, qui pourraient un jour nous inquiéter ou espérer indiquer aux marocains un quelconque chemin à suivre.


Espérer qu’avec leurs abois devenir donneurs de leçons ou semeurs de discorde dans nos lignes, alors qu’ils se détrompent.
Plumitifs mercenaires voulant s’enrichir sur tas de vomis, voilà ce qu’ils resteront pour nous et pour le reste du monde et toute leur vie d'escrocs !