ronald-reagan-leader-quote

R ien ne va plus en politique de métier, sans âme et sans cœur !

 

Les déclarations, les engagements, les speechs partisans et les discours solennels, ont souvent leur finalité et leur tierce résonance, pas totalement droite dans la tête de certains politiciens, quand les tripes n'y sont pas !   

 

Ils sont confectionnés, maquillés et enjolivés pour attirer les sympathies et les voix des masses d'électeurs crédules et occupées par le quotidien harassant qui les interpelle avec véhémence.

Partout au monde, l'efficacité des partis politiques et des représentants des peuples, est remise en question, et pourtant les naïfs continuent à croire encore que certains partis politiques peuvent faire évoluer la démocratie.

Mais quelle véritable et saine démocratie peuvent promouvoir certains vieux fennecs, et  de quelle intégrité ou de quelle honnêteté peuvent se targuer le gros lot des élus perpétués au podium ?

De quelle loyauté et de quel génie peuvent se vanter et se flatter des hordes politiciennes incompétentes, bornées et profanes ?

Des troupes abonnées à la lassitude et au train-train atone et sans innovation.

 Ceux qui se sont cassés les dents toute leur vie d'aigrefins et de détrousseurs des masses et de l'argent public, par les magouilles et les complots comme seule aptitude et unique savoir faire, comment arrivent ils à nous gouverner, et comment les avons nous laissés faire toutes ces années ?

La majorité des électeurs qui permettent à ces foules dont la nullité est avérée de monter au podium, sont encore les plus blâmables et les plus déplorables.

Et si certains de ces partis politiques pullulent d’individus éternisés aux postes de commandement, accrochés aux sièges pour les avantages et les profits juteux, ils foisonnent malgré tout, et heureusement, de quelques adeptes honnêtes et intègres, mais de beaucoup de suppôts, d'affidés, de recrues et de suivants mous et indolores, d’esprits atrophiés et d’ambitions abrégées, pour qui l’innovation est un terrain atroce qu’ils n’ont aucun cran de fouler.

Et ce sont ces derniers qui sont le majeur handicap pour la créativité et pour le renouveau. Ce sont eux qui retardent un avenir meilleur et une prospérité sans relâche profitable et bénéfique à tous.

Car nos sociétés ne manquent jamais d’érudits, de compétences et de sommités, qui une fois leader ou militants de parti, leur humilité et leur modestie, ne leur permet guère de prétendre détenir le monopole de la certitude, ni le cran de parler seuls au nom des autres, ni de passer pour donneurs de leçons, et n'accepteraient jamais de vénérer leur personne ni de gaver leurs poches sur le dos des électeurs ou aux détriments des affaires de la nation.

 

Et seuls ces leaders, de cœur, d’humanisme et de volonté spontanée, sont salvateurs et peuvent changer le monde !